La vie de businessman de KANGAH Albert, pionnier de la production de banane plantain en contre saison en Côte d’Ivoire | Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest

KANGAH Albert est devenu aujourd’hui un businessman agricole, après avoir bénéficié en 2012 de l’appui du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP). Ce programme, financé par la Banque Mondiale, mis en œuvre en Côte d’Ivoire par le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole (FIRCA) sur la période de 2011- 2016 a permis d’améliorer la productivité agricole à hauteur de 50 à 150%. KANGAH Albert fait partie des 1 081 700 bénéficiaires touchés par le PPAAO/WAAPP.

Ce titulaire d’un Baccalauréat devenu spécialiste de la production de banane plantain en contre saison se réjouit d’avoir embrassé tôt le métier d’agriculteur plutôt que de poursuivre des études supérieures.

En effet, installé depuis 1997 sur une exploitation familiale à Azaguié, localité située à la périphérie de la capitale économique Abidjan, précisément à 45 km, KANGAH Albert a longtemps été réduit aux techniques traditionnelles peu productives, avec un compte d’exploitation au minima.

L’adoption des technologies agricoles (production en culture irriguée, plants issus de fragments de tige, variétés améliorées de banane plantain…) diffusées par le PPAAO/WAAPP lui a permis de se démarquer et de bâtir désormais un business florissant dans le secteur de la banane plantain.

 » Avec une capacité de livraison de 0,5 tonne de banane plantain chaque semaine en 2016,  je livre aujourd’hui au moins 2 tonnes de banane plantain par semaine aux supermarchés, soit plus de 100 tonnes par an induisant une augmentation au-delà de 300% par rapport à 2016  » se réjouit-il.

Pour atteindre ce niveau de production, notre entrepreneur agricole a dû effectuer des investissements supplémentaires afin d’accroître sa production. Ainsi, sa superficie cultivée est passée de 15 hectares à 22 hectares avec 22 salariés contre 15 en 2016. Il a également acquis un tracteur et un nouveau véhicule de livraison.

Sa participation au Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA), en 2017 en tant qu’animateur de l’un des stands du FIRCA, lui a permis d’accroître ses parts de marché avec de nouveaux clients venus de la Côte d’Ivoire et de la sous-région notamment du Mali pour la livraison de régimes et de plants de banane plantain.

Mme SAMIAN, une des clientes rencontrée au SARA, venue s’approvisionner bord champ en régimes de banane plantain nous exprime sa satisfaction eu égard à la qualité de la banane plantain produite par M. KANGAH Albert.  » Je ne rencontre aucune difficulté à écouler ces régimes de banane plantain sur le marché car les consommateurs apprécient les variétés offertes. Mes revenus se sont améliorés et me permettent même d’avoir un niveau de vie au moins égal à celui d’un fonctionnaire moyen  » témoigne-t-elle.

Avec les bénéfices engrangés, KANGAH Albert continue de soutenir sa famille en finançant la scolarité de 20 élèves et étudiants, enfants et neveux mis ensemble.

Pour favoriser le développement de la culture de la banane plantain, KANGAH Albert a appuyé gracieusement l’installation d’environ une dizaine de producteurs périphériques de banane plantain et créé une association de producteurs de banane plantain d’Azaguié dont il en assure la charge de Président.

Pour les prochains projets agricoles financés par la Banque Mondiale en cours de formulation, KANGAH Albert souhaite que les aspects de mécanisation soient pris en compte, afin de moderniser la production de la banane plantain et encourager ainsi les jeunes à s’intéresser aux métiers agricoles. Car l’agriculture pratiquée avec les outils traditionnels, en plus d’être improductive est peu attractive.

En Côte d’Ivoire, la production de la banane plantain est marquée par une période d’abondance sur les marchés qui s’étend d’Octobre à Mars suivie d’une période de pénurie d’Avril à Septembre. Mais la production de banane plantain en contre saison permet désormais à KANGAH Albert de produire sur toute l’année. Grâce au PPAAO/WAAPP, la culture de la banane plantain est devenue aujourd’hui, pour ceux qui la pratiquent, une importante source de revenus.

Partenaires