Côte d’Ivoire 18 September 2018 /

Sous l’égide du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), le FIRCA a mis en œuvre avec satisfaction le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest(PPAAO/WAAPP) en Côte d’Ivoire sur la période de septembre 2011 à Décembre 2016.

Parmi ces activités, le projet de production de pain composé à base de farines locales (maïs, manioc et banane plantain), importé du Sénégal dans le cadre de la coopération entre pays du PPAAO/WAAPP, a été conduit avec succès en collaboration avec les acteurs du secteur privé. Si bien qu’au terme de la mise en œuvre du PPAAO/WAAPP, des opérateurs privés continuent de pérenniser cette activité de production de farine locale et de pain composé dans plusieurs localités du pays, dont celles d’Abidjan, Bonoua, Aboisso et Abengourou.

A Bonoua, M. KOUAKOU KONAN Denis, ex. Comptable dans une société de la place, a décidé de se consacrer à la transformation des produits locaux depuis 2013. « Suite à ma rencontre en 2016 avec le FIRCA, unité de coordination du PPAAO/WWAAP, j’ai adopté la technologie de la production de farine de maïs utilisable en boulangerie et pâtisserie afin de diversifier mes activités de transformation. Avec environ 1 tonne de maïs grains par mois, je produis 700 kg de farine de maïs par mois que je livre dans des boulangeries à Aboisso, Abengourou et Abidjan » explique-t-il.

La rencontre avec quelques boulangers nous a permis de partager leur satisfaction. Mme KACOU Jocelyne, responsable de boulangerie à Abidjan dans le quartier populaire de Yopougon partage avec nous son enthousiasme : « Je me réjouis de l’adoption de  pain composé blé-maïs par mes clients depuis 2013. Notre production journalière de pain composé est  toujours vendue avec satisfaction. Nous exprimons notre gratitude au FIRCA, à la Banque Mondiale et au gouvernement de Côte d’Ivoire pour cette belle initiative qui permet de mettre à la disposition des consommateurs des produits de qualité ».

A Abengourou et Aboisso, des responsables de boulangerie et de pâtisserie séduits par la qualité de la farine de maïs, l’ont adoptée systématiquement. Les revendeurs de pain et les consommateurs ne diront pas le contraire. Pour eux, le pain composé blé-maïs a un meilleur goût mais en plus sa consommation a un impact positif sur la santé. « Le pain composé blé-maïs fait partie du menu de ma famille 2013. Il est très bon pour la santé car la digestion se fait facilement et il permet d’éviter le ballonnement du ventre. En tout cas, je le conseille à tout le monde » nous témoigne un consommateur.

En plus de la qualité des produits, l’utilisation de la farine de maïs permet aux boulangers et pâtissiers d’améliorer de façon quantitative et qualitative leur production et leur revenu.

Au regard des avantages du pain composé, de meilleurs auspices s’annoncent pour le secteur de la transformation des produits locaux et spécifiquement pour la production des produits de boulangerie et pâtisserie en Côte d’Ivoire.

Partnership