Togo 21 March 2018 /

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) va doter dans les prochains jours, l’ESA (Ecole Supérieure d’Agronomie) de Lomé, au Togo d’un Hall technologique entièrement rénové pour améliorer la qualité de la formation des étudiants.

Les différents travaux qui seront entrepris porteront sur la réhabilitation :

  •     .    du parc matériel agricole ;
  •     .    de l’atelier des travaux pratiques ;
  •     .    d’une salle de cours ;
  •     .    d’une salle de recherche ;
  •     .    de deux bureaux.

Le Togo a été éligible à la phase additionnelle du PPAAO tout comme d’autres pays de la sous-région tels que le Bénin, la Guinée et le Niger.

Notons que l’Ecole Supérieure d’Agronomie est un établissement de l’Université de Lomé créé en  septembre 1972. Elle a pour mission de former des cadres moyens et polyvalents, notamment des ingénieurs des travaux agricoles (niveau Bac + 3 ans) et des ingénieurs agronomes de conception (niveau bac + 5 ans) dans trois options à savoir l’agroéconomie, la production végétale et la production animale. Cette école appuie l’innovation agricole par des activités de recherche-développement.

La réhabilitation du Hall technologique de l’ESA va donner un second souffle à cette école supérieure qui a grandement besoin d’avoir un dispositif technologique de dernière génération pour améliorer les apprentissages.

Le secteur de l’enseignement public supérieur togolais, souffre des crises récurrentes avec des années académiques interminables en raison de grèves à répétition des enseignants-chercheurs et des étudiants qui impactent négativement sur la qualité des enseignements.

Au-delà de ces crises, l’université publique fait face à de nombreux handicaps relatifs à l’insuffisance des capacités d’accueil, aux effectifs pléthoriques, croissant d’année en année, atteignant aujourd’hui plus de 44 000 étudiants.

Le PPAAO a pour objectif de générer et d’accélérer l’adoption de technologies améliorées dans les principaux domaines agricoles prioritaires des pays de l’Afrique de l’Ouest. Les technologies qu’il génère s’alignent sur les principales priorités agricoles de la sous-région. Le programme vise également à fournir aux producteurs des technologies afin d’accroître et améliorer la compétitivité des principales spéculations dans chaque pays bénéficiaire.

Partnership